Home

Bien sûr, lire est un truc oldschool, voire ringard.

Et c’est pas les twits de stagiaires d’agences de com’ avec des liens vers des billets de blogs avec des liens vers des écrits plus ou moins abscons de plumitifs plus ou moins chefs respectant, ou pas, la ponctuation utile et une certaine idée de la grammaire réglementaire comme des politiciens respectent des promesses électorales à (trou) deux balles, ou les (é)lecteurs d’ycelles et d’ycceux, qui vont convaincre quiconque de (é)lire qui ou quoi que ce soit de maintenant ou pas, d’ici (bas) ou (déjà partis en un monde) ailleurs.

Et puis si on ne part pas en vacances et c’est quand même plus sympa de glander face écran avec une pizza imprimée en 3D dans la main pas monopolisée par l’écran tactile, et une paille connectée sur la daubasse à la taurine dans l’orifice à avaler des daubasses pas virtuelles (honni qui “sinon, une paille dans le nez” y mépense).

Mais si on est parti(e) en vacances, faut pas tirer prétexte (honni qui “faut tirer tout ce qui bouge, sinon c’est pas des vraies vacances comme à Ibiza ou Marrakech” y mépense) du poids des livres dans les valoches, du prix des bouquins hors de France, ou de l’inconfort des chaises plus ou moins longues sous parasol, pour ne pas lire, parce que maintenant, entre les livres audio à télécharger gratis #InZeWeb, et ceux qu’on peut acheter en CD ou USB pour le prix de deux bières dans n’importe quelle librairie, même les dingos du sport et autres neuneus du jeu vidéo peuvent s’en jeter un dans le neurone, pourvu qu’ils aient une oreillette (pour les ceusses qui voyagent en avion, emprunter l’oreillette de la compagnie aérienne à l’aller et la relâcher au vol retour est une option pas si tibulaire que ça, même si les puristes ronchonneront que le son mono n’est pas aussi bon que le bruit de luxe qu’on peut s’offrir en claquant de quoi creuser un puits au Biafra pour deux bouche-oreilles über-stéréo made in China).

http://www.litteratureaudio.com

Lisez, et faites lire, des livres audio si c’est le seul moyen de ne pas sombrer dans l’illivrisme (non, pas la peine de chercher dans le Larousse, ni même dans le Robert, c’est hors dico, mais c’est un bon mot de circonstance, hélas), c’est une certaine idée de l’avenir qui en dépend !

Sinon, regardez, et faites regarder, des films potables inspirés de bouquins, c’est déjà bien mieux que rien.

Bonnes vacances, bonnes lectures, et bon avenir à tou(te)s.

Renaud Favier – 4 août 2016

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s